Au bord de la mer j’ai vu le feu dans le ciel. Comme un volcan.

2 Sep

Je n’étais pas arrivée depuis deux heures qu’il y avait le feu !!! Moi qui croyais être discrète pour une fois…

.

.

Publicités

12 Réponses to “Au bord de la mer j’ai vu le feu dans le ciel. Comme un volcan.”

  1. haude 03/09/2010 à 07:06 #

    En balade dans l’Hérault alors?
    La lutte anti-incendie est en alerte maximum l’été dans le Sud, le vent souffle souvent si fort.
    Bon week-end, @bientôt

  2. croukougnouche 03/09/2010 à 07:17 #

    Eh! bien ! tes pouvoirs sont inquiétants!
    L’eau était bonne et tiède au moins?
    Ici , mûres et figues , feuilles des marronniers qui virent peu à peu au jaune ..
    Les écoles ont rouvert leurs portails..

  3. Lôlà 03/09/2010 à 07:58 #

    Oui, je suis inquiétante, tu as raison Croukougnouche ! Et l’eau, avec un mistral fort s’est avérée très fraîche mais pas assez pour me laisser sur le sable.
    Oui Haude, et j’ai pu revoir de très près ( et photos) les canadairs que j’aime…malgré leur mauvaise augure.
    Merci, belles dames, d’être passées ici.

  4. Pascalou 03/09/2010 à 08:14 #

    Zut, la Ciotat ?
    En effet, la prochaine fois ne dis à personne là où tu vas !)

  5. Lôlà 03/09/2010 à 09:01 #

    Coucou
    Non, j’étais entre Gard et Hérault, là ce sont les environs de Lunel face à moi.

  6. Sacha 03/09/2010 à 15:05 #

    Jolies photos …..mais les résultats sur la nature sont navrants et misérables ….. dis : Lôlà tu ne dois plus jouer avec les allumettes !
    Bon week-end
    A+++++Sacha

  7. Lôlà 03/09/2010 à 15:23 #

    Moi pas être piromane, pas avec la nature, juste avec moi même !

  8. Armando 03/09/2010 à 17:51 #

    Photos ébluissantes de Beauté. Bravo pour le photographe.

  9. Lôlà 04/09/2010 à 07:53 #

    Merci Armando, amoureux du ciel.
    Tout était là, hélas pourrait-on dire puisqu’il s’agit d’une catastrophe criminelle, et moi j’étais tranquille. Alors Cliquer sur l’appareil c’était la moindre des choses comme pour faire ou rendre compte un peu.

  10. isacorse 04/09/2010 à 18:27 #

    On en a parlé comme d’un champignon atomique, visible de là et de là, de trés loin….
    Le désert des collines est maintenant sous nos yeux, senteurs fortes, cendres partout, plus rien…
    Pas un mot ne sera dit sur les bergeries…
    Non plus sur les bêtes habitant là : chevaux, taureaux…

  11. lesyeuxdisent 05/09/2010 à 06:07 #

    Il y aurait beaucoup à dire et à montrer sur l’après, tu as raison. Les flammes interessent plus que les cendres ?

  12. charles 07/09/2010 à 14:31 #

    pauvre ciel bleu qui a recueilli les poussières d’âme des forêt de pins… toute cette nature partie en fumée.. quel dommage…

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :